Accueil

L'arbre de la liberté

L’ARBRE DE LA LIBERTE


 

Quand on voit que le café de la Place de Verdun porte le nom de « Marronnier Centenaire » on peut s’en étonner car le petit marronnier qui lui fait face ne peut pas être confondu avec un arbre séculaire. Pourtant, comme nous allons le voir son appellation a été justifiée entre 1972 et 1989.

 

            Un Plan de 1706 indique déjà sur cette place, alors appelée « Place du Plâtre » la présence d’un arbre. Egalement sur un Plan de 1786 c'est-à-dire avant la révolution de 1789. De quelle variété d’arbre s’agissait-il alors ?

 

            Pour commémorer cette révolution de 1789, certainement en 1793 un arbre dela Libertéfut planté surla Placedu Plâtre. Un second arbre fut même planté à Villevert où les habitants, se trouvant peut-être éloignés du bourg ont également voulu montrer leur Zèle.

 

 Cet arbre de Villevert , renversé par le vent en 1796, a dû être remplacé de suite.

 

Mais il faut croire que le vent soufflait très fort puisque le 4 Décembre 1797 un autre arbre, cette fois-ci un chêne solide fut planté.

 

            Notre arbre dela Libertéfut-il remplacé par un autre arbre àla Révolutionde 1848 ?

 

Divers textes le prétendent et le fait s’est répandu dans le village sans que nos recherches en aient fourni la preuve. En effet, en 1865 des écrits mentionnent la description d’un tilleul d’un âge respectable et d’une énorme grosseur sur la place d’Albigny .Ce tilleul serait-il l’arbre de la Liberté de 1793 ?

 

            On peut également supposer que l’arbre de 1793 (ou 1797) ait pu disparaître en 1852 si la commune a bien obéi à un arrêté préfectoral du 3 Janvier 1852 ordonnant d’arracher tous les arbres de la Liberté qui sont une excitation perpétuelle à la révolte.

 

            En tous cas, ce dont on peut être certain, c’est que l’arbre que l’on disait centenaire il y a quelques années n’avait pas été planté en 1848 mais en 1872. Il s’agissait d’un marronnier que l’on avait entouré en le plantant, d’un banc monolithe en pierre sur lequel la date de 1872 fut gravée.

 

 D’ailleurs, comment aurait-on pu placer ce banc d’une seule pièce autour d’un arbre âgé de 24 ans ?

 

            C’est peut-être à cause de la certitude que l’arbre de la place date de 1848 que le 14 mars 1948, pour célébrer le centenaire de la révolution une manifestation est organisée sur cette place en présence des enfants des écoles et de nombreuses personnalités dont M. Elie GUILLON, maire de la commune. Une plaque en bois est apposée sur l’arbre ; celle-ci conservée en Mairie est gravée :

 

                                                           Le 14 mars 1948

 

                                                          Cette plaque a été posée

 

                                                          En commémoration du

 

                                                          Centenaire de La Révolution de 1848

 

 

 

 

 

            Notre marronnier vieillit et se détériore. Jugé dangereux, on décide de le couper en mars 1989. On profite cependant cette année-là qui correspond au bicentenaire de la révolution de 1789 pour respecter cette longue habitude de planter un arbre sur cette place.

 

Le 1er avril 1989, un jeune marronnier est mis en place. Mais sa reprise fut difficile et on  fut  obligé de le remplacer rapidement. Le banc circulaire où l’on vit  s’asseoir de nombreux pensionnaires de La Maison de Retraite reprit sa place autour de l’arbre. Simplement posé sur quelques moellons, il fut cassé par un automobiliste le 8 mars 1991.

 

 

On le remit en place en 1992 d’une façon plus solide et plus esthétique ressemblant à la margelle d’un puits en pierres jaunes de « Couzon ».

 

 Voir un film sur l'abattage du marronnier en 1989 :, cliquez sur le lien : https://youtu.be/9_OIlikhxEc



Dernières mises à jour