Accueil

L'église

L’EGLISE de 1848


 

Albigny possédait au sud de la commune une chapelle, la chapelle Notre Dame.

 

Au XIIe et XIII siècle fut érigée une seconde chapelle à Villevert dédiée à ST JACQUES.

 

Plus tard c’est la chapelle du château qui devient église paroissiale.

 

En 1745/46 le curé ACHARD fatigué de monter officier au château fit construire à ses frais une chapelle près du presbytère situé alors dans le bourg, ST FRANCOIS-REGIS ; pendant quelques années, il réussit à faire célébrer les offices dans sa propre chapelle, des réparations étant nécessaires à la chapelle du château.

 

En 1752 il et contraint de remonter au château pour les célébrations.

 

Jusqu'à la Révolution, les 4 chapelles seront en service, Notre-Dame, ST Jacques, le château, St François-Régis.

 

En 1792 Notre-Dame et ST Jacques seront vendues comme biens nationaux, et la chapelle du château restera église paroissiale.

 

Me Veuve GERMAIN propriétaire au bourg décède le 6 septembre 1844 ; dans son  testament elle avait légué à la commune sa maison pour servir de logement et le terrain attenant pour y construire une nouvelle église ; la commune avait 18 mois pour se décider.

 

La construction de l’Eglise s’échelonne de 1844 à 1880 ; elle est bénie en 1848 .

 

L'église en 1921 

 

Le 28 décembre 1845 le Roi LOUIS PHILIPPE autorise la  commune à accepter le legs de Mme GERMAIN .

 

Le 15 Février 1846 le Conseil municipal nomme une commission pour examiner les Plans et devis faits par l’architecte DERVIEUX.

 

Le 10 avril 1846 cette commission reconnaît que la forme de l’église est convenable, qu’elle est suffisamment grande pour contenir la population, que l’aspect est gracieux sans nuire à la solidité.

 

Une ordonnance du Roi LOUIS PHILIPPE datée du 29 septembre 1846 autorise à aliéner le Presbytère (situé  près du château).

 

Le 15 novembre 1846, invitée par le maire, une nouvelle commission, après examen des plans et devis désapprouvent beaucoup de choses :

 

Mauvais emplacement du clocher.

 

Mauvais emplacement des portes de la sacristie.

 

Mauvais éclairage du sanctuaire    etc……..

 

L’architecte DEGABRIEL établit un nouveau devis le 10 avril 1847 en prévoyant pour plus tard certains travaux comme l’escalier montant au beffroi du clocher, les corniches extérieures et intérieures ; le devis est accepté le 10 Mai 1847.

 

L’Eglise se construit comme prévu ; elle est terminée en octobre 1848.

 

Le 12 novembre 1848 l’Eglise est mise sous le vocable de la Nativité de la Sainte Vierge.

 

Est bénie par le Cardinal BONALD archevêque de Lyon.

 

Mais en 1852 le clocher n’est toujours pas construit ; il faut attendre 1856 pour qu’un plan du clocher et un devis soit établi par l’architecte SAVY .

 

La commune patiente encore 5 ans pour reprendre le projet. ; ce n’est qu’en 1861 que ce devis est adopté.

 

Le clocher est terminé le 11 Mai 1863 et les voûtes sur cerceaux de peuplier et lattes doubles de sapin sont exécutées en 3 mois.

 

Dans la nuit du 2 novembre 1876, pendant un orage, un incendie détruisit le clocher et une partie des voûtes.

 

Le projet de l’architecte LEO, remanié à l’économie, n’aboutit qu’en 1879 à la reconstruction sous l’aspect actuel.

 

En 1833 sont posés deux autels.

 

L’inventaire du mobilier date de 1881 (14 tableaux de chemin de croix),une statue de St Nicolas (déjà inventorié en 1833 au château) une statue de la Ste Vierge antique du 13eme ou 14 siècle, chasubles anciennes etc……

Pour les vitraux de la nef on peut penser qu’ils sont tous réalisés de 1893 à 1898.

Quant à notre antique statue de la vierge, elle ne se trouve plus dans l’Eglise ; dérobée une 1ère fois en Décembre 1965 elle fut retrouvée, réinstallée, puis malheureusement volée une deuxième fois dans la nuit du 21 au 22 septembre 1978, définitivement.

 

 

 

PS : cadastre 1828-Page 2

 



Dernières mises à jour